"Les derniers mois de 2014 ont été caractérisés par la persistance de conditions de taux d'intérêt bas et d'une croissance économique modeste, par un léger recul du chômage et une faible inflation. Dans ce contexte, KBC dégage un bénéfice net substantiel de 457 millions d'euros au dernier trimestre, ce qui revient en termes de bénéfice ajusté à 477 millions d'euros. Sur une base comparable, les revenus nets d'intérêts augmentent, la marge d'intérêt nette s'élargit et le volume des crédits et des dépôts de clients augmente sur la plupart de nos marchés domestiques", a commenté le CEO du groupe Johan Thijs. Au quatrième trimestre, la division Belgique dégage un résultat net de 399 millions d'euros, en légère hausse par rapport à la moyenne de 374 millions des quatre trimestres précédents. Les activités bancaires et d'assurance génèrent respectivement 85% et 15% du résultat net sur la période. La division République tchèque dégage, pour sa part, un bénéfice net de 121 millions d'euros, en léger recul par rapport à la moyenne de 132 millions d'euros des quatre trimestres précédents. La division Marchés internationaux accuse un résultat net négatif de 7 millions d'euros, ce qui représente toutefois un net progrès par rapport à la moyenne négative de 227 millions d'euros des trimestres précédents. Compte tenu de sa solvabilité - reflétée dans son ratio common equity de 14,3% - KBC proposera à l'Assemblée générale annuelle des actionnaires de distribuer cette année un dividende de 2,00 euros par action.

"Les derniers mois de 2014 ont été caractérisés par la persistance de conditions de taux d'intérêt bas et d'une croissance économique modeste, par un léger recul du chômage et une faible inflation. Dans ce contexte, KBC dégage un bénéfice net substantiel de 457 millions d'euros au dernier trimestre, ce qui revient en termes de bénéfice ajusté à 477 millions d'euros. Sur une base comparable, les revenus nets d'intérêts augmentent, la marge d'intérêt nette s'élargit et le volume des crédits et des dépôts de clients augmente sur la plupart de nos marchés domestiques", a commenté le CEO du groupe Johan Thijs. Au quatrième trimestre, la division Belgique dégage un résultat net de 399 millions d'euros, en légère hausse par rapport à la moyenne de 374 millions des quatre trimestres précédents. Les activités bancaires et d'assurance génèrent respectivement 85% et 15% du résultat net sur la période. La division République tchèque dégage, pour sa part, un bénéfice net de 121 millions d'euros, en léger recul par rapport à la moyenne de 132 millions d'euros des quatre trimestres précédents. La division Marchés internationaux accuse un résultat net négatif de 7 millions d'euros, ce qui représente toutefois un net progrès par rapport à la moyenne négative de 227 millions d'euros des trimestres précédents. Compte tenu de sa solvabilité - reflétée dans son ratio common equity de 14,3% - KBC proposera à l'Assemblée générale annuelle des actionnaires de distribuer cette année un dividende de 2,00 euros par action.