Actuelle dirigeante de Vivaqua, l'organisme public bruxellois en charge de la gestion du réseau d'eau de la région-capitale (un poste qu'elle va conserver) et ancienne cheffe de cabinet de Laurette Onkelinx, Laurence Bovy est l'une des éminences grises les plus expérimentées du PS, rappelle le quotidien.

Elle avait déjà occupé la première place du conseil d'administration de la SFPI en 2013, avant d'en être évincée au profit du MR fin 2015. Elle avait cependant continué à y siéger comme simple administratrice.

Mme Bovy devrait renoncer aux indemnités liées à la fonction de présidente de la SFPI (environ 45.000 euros par an) et démissionner de sa fonction d'administratrice chez Fluxys (transport de gaz naturel), selon La Libre.

Actuelle dirigeante de Vivaqua, l'organisme public bruxellois en charge de la gestion du réseau d'eau de la région-capitale (un poste qu'elle va conserver) et ancienne cheffe de cabinet de Laurette Onkelinx, Laurence Bovy est l'une des éminences grises les plus expérimentées du PS, rappelle le quotidien. Elle avait déjà occupé la première place du conseil d'administration de la SFPI en 2013, avant d'en être évincée au profit du MR fin 2015. Elle avait cependant continué à y siéger comme simple administratrice. Mme Bovy devrait renoncer aux indemnités liées à la fonction de présidente de la SFPI (environ 45.000 euros par an) et démissionner de sa fonction d'administratrice chez Fluxys (transport de gaz naturel), selon La Libre.