Moins de clients, moins de consommations, plus de 100.000 personnes qui décident de ne pas boire d'alcool pendant un mois, cela entraîne automatiquement un impact négatif sur l'horeca. Près de la moitié des exploitants (49%) constatent une baisse de la consommation d'alcool, souligne le SNI ce vendredi.

Et cela, couplé à une baisse de la fréquentation, se ressent sur le chiffre d'affaires. 42% des exploitants constatent une baisse du chiffre d'affaires d'environ 10% par rapport à la même période l'an dernier, même si un quart des exploitants prennent des initiatives comme proposer plus de cocktails, bières et vin sans alcool, précise le SNI dans son communiqué.

Le Syndicat se demande si l'initiatrice de la 'Tournée Minérale', la Fondation contre le Cancer, avait pensé à l'impact négatif sur les exploitants et s'il s'agit vraiment de la bonne approche. Pour le SNI, des initiatives de courte durée ne changent rien de manière structurelle et provoquent de sérieux dégâts financiers dans le secteur. Pour induire un vrai changement de mentalité et convaincre les alcooliques profonds que boire trop n'a jamais été bénéfique (sic), le SNI préférerait la mise en place des campagnes-chocs de sensibilisation.