Le déficit pour 2019 pourrait même atteindre 60 millions d'euros, d'après un courrier envoyé par le ministre de tutelle, Carlo Di Antonio (CDH), au directeur général de la Sofico, Jacques Dehalu.

D'après le cabinet du ministre Di Antonio, la Sofico a répondu avec un courrier "rassurant". "Le chiffre avancé par le ministre est erroné. Mais il est vrai que ces derniers temps, la trésorerie a été un peu tendue à la suite notamment de surcoûts liés à des chantiers", explique la porte-parole de la Sofico, Héloïse Winandy.