Labima SA avait été rachetée par le groupe Vemedia en juillet 2015 "avec l'objectif de recentrer les activités à 100% sur la production de produits pharmaceutiques et de transformer Labima en un site de production flexible, performant et rentable. Mais, malgré les efforts consentis et les moyens considérables mis en oeuvre, il s'est avéré que tant pendant l'exercice 2015 qu'en 2016, Labima a accumulé les pertes malgré une forte augmentation des volumes de production en 2016", explique le groupe dans un communiqué.

Les perspectives pour 2017 étant encore plus alarmantes, le conseil d'administration "ne voyait plus de possibilités réalistes et économiquement justifiées qui auraient pu mener Labima vers une situation structurellement rentable". Il a donc décidé de mettre un terme aux activités de la société spécialisée, entre autres, dans les traitements contre les nausées et les maux de voyage.