Le nouveau complexe devra permettre de centraliser dans un seul endroit l'ensemble des services administratifs, aujourd'hui répartis sur cinq adresses proches de la gare du Midi.

L'appel d'offres, qui court jusqu'au 16 janvier, précise que le nouveau bâtiment devra offrir entre 79.700 à 84.100 mètres carrés de surface brute hors sol et 280 places de parking.

Selon L'Echo, "il sera proposé aux promoteurs privés qui répondront à l'appel à marché lancé il y a quelques jours (...) de financer le chantier en faisant offre sur les quatre autres fonciers voisins mis en vente". "Savoir si le futur occupant du nouveau bâtiment à développer sera propriétaire ou locataire des lieux n'a pas encore été tranché", précise le quotidien. Mais si l'option de location est retenue, il s'agira d'un bail d'au minimum 15 ans.

"Sur base des offres, la SNCB décidera si elle opte pour une acquisition ou reste locataire à long terme des murs. Chaque candidat aura ensuite l'opportunité de remettre une offre adaptée au scénario finalement retenu par l'occupant public. Si plus de huit candidatures sont reçues dans les délais fixés, une pré-sélection sera programmée."

Le nouveau complexe devra permettre de centraliser dans un seul endroit l'ensemble des services administratifs, aujourd'hui répartis sur cinq adresses proches de la gare du Midi. L'appel d'offres, qui court jusqu'au 16 janvier, précise que le nouveau bâtiment devra offrir entre 79.700 à 84.100 mètres carrés de surface brute hors sol et 280 places de parking. Selon L'Echo, "il sera proposé aux promoteurs privés qui répondront à l'appel à marché lancé il y a quelques jours (...) de financer le chantier en faisant offre sur les quatre autres fonciers voisins mis en vente". "Savoir si le futur occupant du nouveau bâtiment à développer sera propriétaire ou locataire des lieux n'a pas encore été tranché", précise le quotidien. Mais si l'option de location est retenue, il s'agira d'un bail d'au minimum 15 ans. "Sur base des offres, la SNCB décidera si elle opte pour une acquisition ou reste locataire à long terme des murs. Chaque candidat aura ensuite l'opportunité de remettre une offre adaptée au scénario finalement retenu par l'occupant public. Si plus de huit candidatures sont reçues dans les délais fixés, une pré-sélection sera programmée."