Contacté par le quotidien, Melchior Wathelet s'est refusé à tout commentaire.

La porte-parole de B-Logistics, la filiale logistique privée de la SNCB (anciennement B-Cargo), précise que les coûts demeurent élevés malgré une hausse de 6 pc du tonnage transporté au cours des trois premiers mois, par rapport à la même période en 2010. "Le transfert de la totalité du personnel n'est toujours pas finalisé, ce qui ne facilite pas la tâche. Il nous faut mettre en place des mesures complémentaires et un plan d'action est en cours", souligne Veerle Van Mierlo.

Environ 150 agents ont déjà été transférés du groupe SNCB à B-Logistics et il reste encore une centaine à confier, selon le quotidien.

Trends.be avec Belga

Contacté par le quotidien, Melchior Wathelet s'est refusé à tout commentaire. La porte-parole de B-Logistics, la filiale logistique privée de la SNCB (anciennement B-Cargo), précise que les coûts demeurent élevés malgré une hausse de 6 pc du tonnage transporté au cours des trois premiers mois, par rapport à la même période en 2010. "Le transfert de la totalité du personnel n'est toujours pas finalisé, ce qui ne facilite pas la tâche. Il nous faut mettre en place des mesures complémentaires et un plan d'action est en cours", souligne Veerle Van Mierlo. Environ 150 agents ont déjà été transférés du groupe SNCB à B-Logistics et il reste encore une centaine à confier, selon le quotidien. Trends.be avec Belga