L'opérateur ferroviaire a bouclé une étude comparative se fondant sur d'autres entreprises du secteur ayant déjà supprimé les accompagnateurs dans leurs véhicules. Les conclusions doivent permettre à la SNCB d'évaluer les implications de cette suppression sur les plans opérationnel, juridique et commercial ainsi qu'en termes de sécurité.

Des tests seront menés sur les lignes rurales, avant de tenter l'expérience à Anvers et à Liège.

L'emploi net pourrait être réduit de 469 agents à la suite de cette mesure.

L'opérateur ferroviaire a bouclé une étude comparative se fondant sur d'autres entreprises du secteur ayant déjà supprimé les accompagnateurs dans leurs véhicules. Les conclusions doivent permettre à la SNCB d'évaluer les implications de cette suppression sur les plans opérationnel, juridique et commercial ainsi qu'en termes de sécurité. Des tests seront menés sur les lignes rurales, avant de tenter l'expérience à Anvers et à Liège. L'emploi net pourrait être réduit de 469 agents à la suite de cette mesure.