"ST-Ericsson va mettre en oeuvre des restructurations de ses opérations actuelles qui pourraient avoir des conséquences pour 1.600 salariés dans le monde, dont 500 à 700 en Europe, à savoir 400 à 600 postes en Suède et entre 50 à 80 postes en Allemagne", a précisé dans un communiqué l'entreprise, qui employait en 2012 quelque 5.000 personnes principalement en Suède, en Allemagne, en Inde et en Chine.

"ST-Ericsson va mettre en oeuvre des restructurations de ses opérations actuelles qui pourraient avoir des conséquences pour 1.600 salariés dans le monde, dont 500 à 700 en Europe, à savoir 400 à 600 postes en Suède et entre 50 à 80 postes en Allemagne", a précisé dans un communiqué l'entreprise, qui employait en 2012 quelque 5.000 personnes principalement en Suède, en Allemagne, en Inde et en Chine.