La ponctualité pondérée d'après le nombre de voyageurs s'élève quant à elle à 87,5%, contre 82,6% en mars 2013.

Les responsabilités dans les retards incombent entre autres à la SNCB (33,2%), des tiers (31,2%) et Infrabel (32,9%).

Le nombre de trains supprimés en mars a reculé à 1.361 (1,2% des trains), contre 2.307 en mars 2013. Les responsabilités dans les suppressions incombent à des tiers (38,7%), la SNCB (37%), Infrabel (22,4%) et d'autres opérateurs (1,7%).

La ponctualité pondérée d'après le nombre de voyageurs s'élève quant à elle à 87,5%, contre 82,6% en mars 2013. Les responsabilités dans les retards incombent entre autres à la SNCB (33,2%), des tiers (31,2%) et Infrabel (32,9%). Le nombre de trains supprimés en mars a reculé à 1.361 (1,2% des trains), contre 2.307 en mars 2013. Les responsabilités dans les suppressions incombent à des tiers (38,7%), la SNCB (37%), Infrabel (22,4%) et d'autres opérateurs (1,7%).