La première plateforme belge d'échange de cryptomonnaies boucle son premier tour de table. Six investisseurs industriels participent à cette levée de fonds. On y trouve notamment Régis Mulliez (actionnaire du groupe Auchan), qui investit à titre personnel dans le projet. Michel Coric, patron de IP Nexia (ex-Toledo Telecom), est également de la partie.
...

La première plateforme belge d'échange de cryptomonnaies boucle son premier tour de table. Six investisseurs industriels participent à cette levée de fonds. On y trouve notamment Régis Mulliez (actionnaire du groupe Auchan), qui investit à titre personnel dans le projet. Michel Coric, patron de IP Nexia (ex-Toledo Telecom), est également de la partie. Les participants à ce tour de table ne souhaitent pas rendre public le montant total de la levée de fonds. Celle-ci prendra la forme d'une augmentation de capital dans une société nouvellement créée, Chainius Solutions. Cette entreprise faîtière, dont la plateforme crypto Bit4You devient une filiale, est valorisée à 6 millions d'euros, nous expliquent les initiateurs du projet, José Zurstrassen (ex-Keytrade Bank), Marc Toledo et Sacha Vandamme. A eux trois, ils sont actionnaires majoritaires de Chainius Solutions, qui accueille également dans son capital les nouveaux investisseurs. Le " holding " Chainius Solutions a pour vocation de devenir un véritable centre de compétences belge dans le domaine de la blockchain. Plusieurs sociétés filiales viendront se greffer sur Chainius Solutions. La toute première est la plateforme d'échange de cryptomonnaies Bit4You, dont les volumes d'échange sont, d'après ses initiateurs, " en forte croissance " (les ventes ont été multipliées par sept au mois de novembre), " mais pas encore significatifs " (une campagne marketing visant à promotionner la plateforme démarrera en 2019). Il faut dire que le marché est particulièrement maussade, en raison de la chute vertigineuse du cours du bitcoin. Bit4YOu servira de " vitrine technologique " du savoir-faire des équipes de Chainius Solutions. Une deuxième filiale de la nouvelle société planchera sur des offres intégrant la technologie de la blockchain dans les systèmes de paiements internationaux. Des discussions sont en cours à ce sujet avec le géant mondial du paiement Worldine Solutions. Une troisième filiale déploiera une activité de conseil et de développement dans le domaine de la blockchain. Le groupe espère engager 10 à 20 personnes dans le courant de l'année 2019.