La fédération a sondé ses membres, dont des fabricants de machinesoutils ou de produits technologiques, et il en ressort que "50% des répondants affirment rencontrer des problèmes dans leurs activités de production, que ce soit ici en Belgique ou en Chine", explique Kevin Verbelen, expert en commerce international pour Agoria. "75 % estiment qu'ils vont avoir des problèmes dans les prochains mois", poursuit-il.

Deux tiers des répondants font également état de problèmes d'approvisionnement depuis la Chine (pièces détachées, produits) et 71 % s'attendent à en rencontrer dans le futur.

"Nos membres nous ont indiqué que certains navires chinois n'arrivaient plus dans les ports belges et que des trains-cargos étaient annulés", explique Kevin Verbelen. Ils ont aussi évoqué les prix des vols-cargos qui grimpent en flèche. "Comme il y a moins d'avions qui volent vers la Chine, les capacités se réduisent et le jeu de l'offre et de la demande fait que les prix augmentent".

Les 63 entreprises ayant répondu pèsent 19.000 emplois alors que la totalité des membres de la fédération patronale emploie plus de 300.000 travailleurs. Il s'agit néanmoins d'entreprises d'assez grande taille.

La fédération a sondé ses membres, dont des fabricants de machinesoutils ou de produits technologiques, et il en ressort que "50% des répondants affirment rencontrer des problèmes dans leurs activités de production, que ce soit ici en Belgique ou en Chine", explique Kevin Verbelen, expert en commerce international pour Agoria. "75 % estiment qu'ils vont avoir des problèmes dans les prochains mois", poursuit-il. Deux tiers des répondants font également état de problèmes d'approvisionnement depuis la Chine (pièces détachées, produits) et 71 % s'attendent à en rencontrer dans le futur. "Nos membres nous ont indiqué que certains navires chinois n'arrivaient plus dans les ports belges et que des trains-cargos étaient annulés", explique Kevin Verbelen. Ils ont aussi évoqué les prix des vols-cargos qui grimpent en flèche. "Comme il y a moins d'avions qui volent vers la Chine, les capacités se réduisent et le jeu de l'offre et de la demande fait que les prix augmentent". Les 63 entreprises ayant répondu pèsent 19.000 emplois alors que la totalité des membres de la fédération patronale emploie plus de 300.000 travailleurs. Il s'agit néanmoins d'entreprises d'assez grande taille.