Fin août 2009, une instruction judiciaire a été ouverte contre Francine De Tandt, sur base de suspicions de corruption et de faux en écriture. L'enquête a été ouverte à la demande du ministre de la Justice Stefaan De Clerck (CD&V).

Francine De Tandt aurait entretenu des liens trop étroits avec des
hommes d'affaires et leurs avocats. La juge a été suspendue de ses fonctions, avant d'être à nouveau autorisée à exercer en novembre.

Trends.be, avec Belga

Fin août 2009, une instruction judiciaire a été ouverte contre Francine De Tandt, sur base de suspicions de corruption et de faux en écriture. L'enquête a été ouverte à la demande du ministre de la Justice Stefaan De Clerck (CD&V). Francine De Tandt aurait entretenu des liens trop étroits avec des hommes d'affaires et leurs avocats. La juge a été suspendue de ses fonctions, avant d'être à nouveau autorisée à exercer en novembre. Trends.be, avec Belga