Le nom Anlofia proviendrait de l'assemblage des premières lettres des petits-enfants du fondateur Louis Verbist, selon L'Echo. Cette société financière est aux mains de la famille Verbist, représentée par Louis, Diederick et Martine Verbist.

Elle détient les filiales opérationnelles AMB (abattoir à Bastogne), Qualibeef (ex-Veviba SA, atelier de découpe à Bastogne), Lanciers (abattoir et découpe à Rochefort), Adriaens (abattoir et découpe à Zottegem), ainsi que Beco (société immobilière également basée à Bastogne).

Sur le terrain, Qualibeef a récupéré depuis un mois et demi l'agrément de l'Afsca, mais doit encore obtenir les International Featured Standards (IFS), des certifications garantissant la sécurité des produits, notamment alimentaires. La procédure est en cours. C'est la société Vinçotte qui doit auditer Qualibeef avant de lui décerner le document adhoc.

Le nom Anlofia proviendrait de l'assemblage des premières lettres des petits-enfants du fondateur Louis Verbist, selon L'Echo. Cette société financière est aux mains de la famille Verbist, représentée par Louis, Diederick et Martine Verbist. Elle détient les filiales opérationnelles AMB (abattoir à Bastogne), Qualibeef (ex-Veviba SA, atelier de découpe à Bastogne), Lanciers (abattoir et découpe à Rochefort), Adriaens (abattoir et découpe à Zottegem), ainsi que Beco (société immobilière également basée à Bastogne). Sur le terrain, Qualibeef a récupéré depuis un mois et demi l'agrément de l'Afsca, mais doit encore obtenir les International Featured Standards (IFS), des certifications garantissant la sécurité des produits, notamment alimentaires. La procédure est en cours. C'est la société Vinçotte qui doit auditer Qualibeef avant de lui décerner le document adhoc.