Ils ont interpellé les ministres concernés et "exigent des réponses urgentes".

Dans le secteur de l'aide à domicile (garde malade, aide-ménagère, aide familiale, ...), c'est le véhicule privé du travailleur qui est utilisé. L'indexation du remboursement des frais de mission n'interviendra qu'en juillet, soit beaucoup "trop tard".

"Les interlocuteurs sociaux reçoivent des témoignages criants et plus qu'inquiétants de travailleurs et d'employeurs démontrant que ces missions risquent de ne plus être assumées aujourd'hui. Il y a donc urgence", alertent les fédérations et les syndicats.

Ils ont interpellé les ministres concernés et "exigent des réponses urgentes".Dans le secteur de l'aide à domicile (garde malade, aide-ménagère, aide familiale, ...), c'est le véhicule privé du travailleur qui est utilisé. L'indexation du remboursement des frais de mission n'interviendra qu'en juillet, soit beaucoup "trop tard". "Les interlocuteurs sociaux reçoivent des témoignages criants et plus qu'inquiétants de travailleurs et d'employeurs démontrant que ces missions risquent de ne plus être assumées aujourd'hui. Il y a donc urgence", alertent les fédérations et les syndicats.