Uber avait annoncé son arrivée voici un mois à l'aéroport national, une zone réservée à une vingtaine d'opérateurs. Les taxis bruxellois n'ont pas le droit d'embarquer des passagers à l'aéroport de Zaventem.

À l'inverse, les taxis de l'aéroport n'ont pas le droit d'embarquer des passagers à Bruxelles ou dans une autre ville, rappelle L'Echo.

La société Uber y propose ses services depuis un mois avec des tarifs beaucoup moins élevés. "Il faut que l'opinion comprenne que nous ne sommes pas opposés à la concurrence. Nous voulons que tout le monde respecte la réglementation en vigueur", a expliqué Rudy Claude d'Autolux.

Pour Autolux, Uber ne respecte pas la réglementation et fait de la concurrence déloyale.

Uber avait annoncé son arrivée voici un mois à l'aéroport national, une zone réservée à une vingtaine d'opérateurs. Les taxis bruxellois n'ont pas le droit d'embarquer des passagers à l'aéroport de Zaventem. À l'inverse, les taxis de l'aéroport n'ont pas le droit d'embarquer des passagers à Bruxelles ou dans une autre ville, rappelle L'Echo. La société Uber y propose ses services depuis un mois avec des tarifs beaucoup moins élevés. "Il faut que l'opinion comprenne que nous ne sommes pas opposés à la concurrence. Nous voulons que tout le monde respecte la réglementation en vigueur", a expliqué Rudy Claude d'Autolux. Pour Autolux, Uber ne respecte pas la réglementation et fait de la concurrence déloyale.