Cette étude, dont "Gazet van Antwerpen" et "Het Belang van Limburg" rapportent les résultats, fait suite à la prochaine obligation d'utiliser un système de caisse enregistreuse qui s'appliquera au secteur l'an prochain.

Selon l'étude, la brasserie classique, qui produit un chiffre d'affaires important et emploie un personnel nombreux, subirait les pertes les plus lourdes.

"Le bénéfice brut chutera de plus de 35 pc. Ils n'ont aucune chance de survivre", a souligné le professeur Ghislain Houben.

Les restaurants et hôtels faisant partie d'une chaîne et qui emploient plus de 50 personnes ne seront guère affectés. Ils ne paient pas de salaires en noir.

Cette étude, dont "Gazet van Antwerpen" et "Het Belang van Limburg" rapportent les résultats, fait suite à la prochaine obligation d'utiliser un système de caisse enregistreuse qui s'appliquera au secteur l'an prochain.Selon l'étude, la brasserie classique, qui produit un chiffre d'affaires important et emploie un personnel nombreux, subirait les pertes les plus lourdes."Le bénéfice brut chutera de plus de 35 pc. Ils n'ont aucune chance de survivre", a souligné le professeur Ghislain Houben.Les restaurants et hôtels faisant partie d'une chaîne et qui emploient plus de 50 personnes ne seront guère affectés. Ils ne paient pas de salaires en noir.