La facture annuelle moyenne de gaz a donc bondi de 2.780 euros en décembre à 3.782 euros si l'on prend les prix de janvier comme référence, soit une augmentation de 1.000 euros. A Bruxelles, cette facture atteint les 3.751 euros, en Wallonie près de 4.000 euros (3.951 euros) et en Flandre 3.643 euros. Le régulateur se base ici sur les ménages qui ont des contrats à prix variables, alors que deux tiers des familles ont en réalité des contrats fixes. Les montants ont été calculés à partir des prix de janvier, extrapolés ensuite sur toute l'année. Or, ces chiffres changent tous les mois. Par ailleurs, la Creg souligne qu'il s'agit d'une surestimation, le profil des ménages n'étant plus réellement à jour, se basant sur une consommation de gaz de 23.000 kWh par an. Entre-temps, les maisons sont davantage isolées et les chaudières plus rentables. La Creg utilisera donc un nouveau profil à partir d'avril, avec une consommation annuelle moyenne par famille moyenne de 17.000 kWh par an.

La facture annuelle moyenne de gaz a donc bondi de 2.780 euros en décembre à 3.782 euros si l'on prend les prix de janvier comme référence, soit une augmentation de 1.000 euros. A Bruxelles, cette facture atteint les 3.751 euros, en Wallonie près de 4.000 euros (3.951 euros) et en Flandre 3.643 euros. Le régulateur se base ici sur les ménages qui ont des contrats à prix variables, alors que deux tiers des familles ont en réalité des contrats fixes. Les montants ont été calculés à partir des prix de janvier, extrapolés ensuite sur toute l'année. Or, ces chiffres changent tous les mois. Par ailleurs, la Creg souligne qu'il s'agit d'une surestimation, le profil des ménages n'étant plus réellement à jour, se basant sur une consommation de gaz de 23.000 kWh par an. Entre-temps, les maisons sont davantage isolées et les chaudières plus rentables. La Creg utilisera donc un nouveau profil à partir d'avril, avec une consommation annuelle moyenne par famille moyenne de 17.000 kWh par an.