Le personnel d'AG Insurance en Belgique sera en grève jeudi, a fait savoir mercredi le front commun syndical francophone dans un communiqué. Des mouvements similaires avaient été menés ces derniers jours sur les sites anversois et carolo de l'assureur. Les représentants des travailleurs dénoncent une charge de travail trop lourde. La direction d'AG regrette ces actions et estime que les exigences syndicales sont "déraisonnables" et "créent un climat d'incertitude inutile au sein de l'entreprise".

Selon la direction, les précédents mouvements ont été très peu suivis par le personnel d'AG. Il devrait en être de même jeudi. "Seuls 180 travailleurs (dont les délégués syndicaux) se sont enregistrés comme étant grévistes sur un total de 4.400 employés. Une très faible participation (4%), qui prouve que ces grèves sont inspirées par un conflit entre la direction et certaines organisations syndicales, plutôt que réellement motivées par la défense des intérêts du personnel", tance la direction.

La grève de jeudi n'est pas soutenue par le syndicat chrétien flamand ACV Puls (pendant de la CNE). Les socialistes (BBTK) et libéraux (ACLVB) y prendront bien part. Alors que les syndicats dénoncent des violations des droits syndicaux et des menaces à l'encontre du personnel gréviste lors des actions récentes, la direction d'AG, tout en respectant le droit à la grève, "demande que les règles et accords pris en ce qui concerne les grèves soient respectés par les syndicats". Elle conteste toute forme d'intimidation. Face aux requêtes des organisations de défense des travailleurs concernant notamment une réglementation télétravail correcte, la direction rétorque que son offre "télétravail" "fait partie des meilleures sur le marché, dans le secteur de l'assurance et même parmi toutes les entreprises belges".

"Cela fait 10 ans que le télétravail est possible chez AG." Depuis septembre, les collaborateurs peuvent télétravailler jusqu'à 3 jours par semaine. Nonante-neuf pour cent des collaborateurs concernés ont avalisé cette formule de télétravail, et peuvent ainsi bénéficier des avantages qui y sont associés, comme une prime de 4 euros par jour de télétravail, et le remboursement intégral de l'abonnement internet à la maison.

Les syndicats dénoncent également une charge de travail trop importante, ce que ne conteste pas la direction qui reconnaît une "situation de travail difficile" actuellement au sein de quelques services spécifiques. Des mesures ont déjà été prises pour alléger la charge de travail (notamment l'engagement de nouveaux collaborateurs). "Mais la mise en oeuvre de ces mesures et l'impact sur la charge de travail prendront un certain temps, notamment au niveau des formations des nouveaux collaborateurs", ajoute la direction. Celle-ci appelle "les organisations syndicales à revenir au calme (...) et à reprendre le dialogue social là où il doit se mener, c'est-à-dire dans les organes de concertation et au sein de l'entreprise". Un piquet de grève se tiendra jeudi matin au siège d'AG Insurance à Bruxelles. Quelque 4.400 personnes travaillent au sein de l'assureur belge.

Le personnel d'AG Insurance en Belgique sera en grève jeudi, a fait savoir mercredi le front commun syndical francophone dans un communiqué. Des mouvements similaires avaient été menés ces derniers jours sur les sites anversois et carolo de l'assureur. Les représentants des travailleurs dénoncent une charge de travail trop lourde. La direction d'AG regrette ces actions et estime que les exigences syndicales sont "déraisonnables" et "créent un climat d'incertitude inutile au sein de l'entreprise". Selon la direction, les précédents mouvements ont été très peu suivis par le personnel d'AG. Il devrait en être de même jeudi. "Seuls 180 travailleurs (dont les délégués syndicaux) se sont enregistrés comme étant grévistes sur un total de 4.400 employés. Une très faible participation (4%), qui prouve que ces grèves sont inspirées par un conflit entre la direction et certaines organisations syndicales, plutôt que réellement motivées par la défense des intérêts du personnel", tance la direction. La grève de jeudi n'est pas soutenue par le syndicat chrétien flamand ACV Puls (pendant de la CNE). Les socialistes (BBTK) et libéraux (ACLVB) y prendront bien part. Alors que les syndicats dénoncent des violations des droits syndicaux et des menaces à l'encontre du personnel gréviste lors des actions récentes, la direction d'AG, tout en respectant le droit à la grève, "demande que les règles et accords pris en ce qui concerne les grèves soient respectés par les syndicats". Elle conteste toute forme d'intimidation. Face aux requêtes des organisations de défense des travailleurs concernant notamment une réglementation télétravail correcte, la direction rétorque que son offre "télétravail" "fait partie des meilleures sur le marché, dans le secteur de l'assurance et même parmi toutes les entreprises belges"."Cela fait 10 ans que le télétravail est possible chez AG." Depuis septembre, les collaborateurs peuvent télétravailler jusqu'à 3 jours par semaine. Nonante-neuf pour cent des collaborateurs concernés ont avalisé cette formule de télétravail, et peuvent ainsi bénéficier des avantages qui y sont associés, comme une prime de 4 euros par jour de télétravail, et le remboursement intégral de l'abonnement internet à la maison. Les syndicats dénoncent également une charge de travail trop importante, ce que ne conteste pas la direction qui reconnaît une "situation de travail difficile" actuellement au sein de quelques services spécifiques. Des mesures ont déjà été prises pour alléger la charge de travail (notamment l'engagement de nouveaux collaborateurs). "Mais la mise en oeuvre de ces mesures et l'impact sur la charge de travail prendront un certain temps, notamment au niveau des formations des nouveaux collaborateurs", ajoute la direction. Celle-ci appelle "les organisations syndicales à revenir au calme (...) et à reprendre le dialogue social là où il doit se mener, c'est-à-dire dans les organes de concertation et au sein de l'entreprise". Un piquet de grève se tiendra jeudi matin au siège d'AG Insurance à Bruxelles. Quelque 4.400 personnes travaillent au sein de l'assureur belge.