Lors des six mois du 1er avril au 30 septembre, la compagnie irlandaise a dégagé un bénéfice net de 1,168 milliard d'euros. L'an passé à la même époque, ce bénéfice avait atteint 1,088 milliard d'euros, bondissant de 37% d'une année sur l'autre.

Le vote des Britanniques le 23 juin en faveur d'un départ de leur pays de l'Union européenne a entraîné un plongeon de la livre sterling face à l'euro pendant l'été. Cela a réduit les recettes du groupe lorsqu'il en a converti le montant tiré en livres vers des euros.

La première compagnie européenne en termes de passagers transportés sur le continent a rappelé avoir déjà réduit sa croissance prévue sur le marché britannique de 7 points de pourcentage, à seulement 5% pour 2017. Le marché britannique représente un gros quart des revenus de Ryanair.

Ryanair a réussi à élever de 12% le nombre de ses passagers transportés, à près de 65 millions, et au final, son chiffre d'affaires semestriel a légèrement augmenté de 2%, à 4,132 milliards d'euros.