La courbe synthétique globale atteint 9,8, contre 6,5 en mai.

A l'exception de la construction où la confiance est légèrement retombée après cinq mois de hausse, le climat des affaires s'est amélioré dans toutes les branches d'activité.

Dans l'industrie manufacturière notamment, les chefs d'entreprise se sont exprimés plus positivement par rapport au niveau actuel de leur carnet de commandes total. Les perspectives d'emploi et de demande se sont également améliorées.

Le commerce a lui enregistré un deuxième renforcement consécutif avec une révision à la hausse des perspectives d'emploi.

La courbe synthétique globale atteint 9,8, contre 6,5 en mai. A l'exception de la construction où la confiance est légèrement retombée après cinq mois de hausse, le climat des affaires s'est amélioré dans toutes les branches d'activité. Dans l'industrie manufacturière notamment, les chefs d'entreprise se sont exprimés plus positivement par rapport au niveau actuel de leur carnet de commandes total. Les perspectives d'emploi et de demande se sont également améliorées. Le commerce a lui enregistré un deuxième renforcement consécutif avec une révision à la hausse des perspectives d'emploi.