Le bénéfice d'exploitation de cette société pétrolière s'est élevé, l'an dernier, à 224 milliards de dollars. Un résultat bien supérieur à celui d'autres grandes entreprises telles qu'Apple, qui a réalisé un bénéfice opérationnel de 82 milliards de dollars, ou du groupe pétrolier et gazier américain ExxonMobil dont les chiffres atteignaient 40 milliards de dollars, selon Fitch.

Pour la première fois, l'agence de notation a crédité Aramco de la note "A +". Ce score est inférieur à celui des autres entreprises du secteur, car le gouvernement saoudien siphonne une grande partie des bénéfices d'Aramco via des taxes.

Par ailleurs, le géant pétrolier national saoudien Aramco a annoncé mercredi dernier la signature d'une convention d'achat pour acquérir une part majoritaire de 70% dans Saudi Basic Industries Corp (SABIC) au Fonds public d'investissement saoudien (PIF), une transaction privée d'une valeur de 69,1 milliards de dollars.

"Cette acquisition offre de nouvelles opportunités de croître rapidement dans le secteur de la pétrochimie", avait tweeté Aramco.

Le bénéfice d'exploitation de cette société pétrolière s'est élevé, l'an dernier, à 224 milliards de dollars. Un résultat bien supérieur à celui d'autres grandes entreprises telles qu'Apple, qui a réalisé un bénéfice opérationnel de 82 milliards de dollars, ou du groupe pétrolier et gazier américain ExxonMobil dont les chiffres atteignaient 40 milliards de dollars, selon Fitch. Pour la première fois, l'agence de notation a crédité Aramco de la note "A +". Ce score est inférieur à celui des autres entreprises du secteur, car le gouvernement saoudien siphonne une grande partie des bénéfices d'Aramco via des taxes. Par ailleurs, le géant pétrolier national saoudien Aramco a annoncé mercredi dernier la signature d'une convention d'achat pour acquérir une part majoritaire de 70% dans Saudi Basic Industries Corp (SABIC) au Fonds public d'investissement saoudien (PIF), une transaction privée d'une valeur de 69,1 milliards de dollars. "Cette acquisition offre de nouvelles opportunités de croître rapidement dans le secteur de la pétrochimie", avait tweeté Aramco.