Le transfert le plus spectaculaire est à mettre, jusqu'à présent, à l'actif du Club de Bruges qui a réussi l'exploit de vendre son joueur Wesley au club anglais d'Aston Villa pour la somme rondelette de 25 millions.

A eux seuls, les clubs belges du G5 - les équipes qui ont obtenu les meilleurs résultats au cours des cinq dernières saisons (Anderlecht, Bruges, Genk, La Gantoise et le Standard) - ont déjà empoché 164 millions pour les transferts sortants. En sens inverse, ils ont dépensé près de 94 millions pour recruter de nouveaux joueurs dans leurs noyaux respectifs, soit une balance positive de 70 millions à quatre semaines de la fin du mercato.

Le G5 bat ainsi son record de l'été précédent qui était de 85 millions déboursés pour l'achat de nouveaux joueurs, somme qui grimpera encore d'ici la fin des transactions et qui démontre que ces cinq clubs veulent monter en puissance.

Spectaculaire, cette hausse des transferts du football belge n'a toutefois rien d'étonnant. Ces dernières années, les performances des Diables Rouges ont mis un coup de projecteur sur leurs clubs formateurs et le championnat de Belgique est, depuis lors, davantage observé par les agents étrangers.

Parallèlement à ce phénomène, le foot européen a vu aussi exploser, dans son ensemble, le prix de ses joueurs en raison des droits télé toujours plus élevés et qui permettent aux grandes équipes de s'adonner à la surenchère. Les clubs belges en profitent donc, indirectement.

207 millions : Les revenus déjà engrangés par les 16 clubs de la Jupiler Pro League durant ce mercato estival.