Le contrat s'élève à environ 200 millions d'euros.

"L'ESM est un élément clé d'Orion, la nouvelle génération de capsule spatiale qui emmènera les astronautes au-delà de l'orbite terrestre basse pour la première fois depuis la fin du programme Apollo", souligne Airbus Defence and Space.

Le module assurera la propulsion, la puissance et le contrôle thermique et doit fournir aux astronautes de l'oxygène et de l'eau pour leurs missions au-delà de la Lune vers des destinations plus éloignées, telles que Mars.

L'ESA avait déjà confié en 2014 la réalisation du premier module de la capsule américaine Orion.

Le deuxième vol test d'Orion, et le premier vol avec la fusée Space Launch System de la NASA, sera effectué lors de la mission - sans équipage - "Exploration Mission 1", prévue en 2018.

La première mission avec équipage, baptisée "Exploration Mission 2", est quant à elle prévue pour 2021.

Le contrat s'élève à environ 200 millions d'euros. "L'ESM est un élément clé d'Orion, la nouvelle génération de capsule spatiale qui emmènera les astronautes au-delà de l'orbite terrestre basse pour la première fois depuis la fin du programme Apollo", souligne Airbus Defence and Space. Le module assurera la propulsion, la puissance et le contrôle thermique et doit fournir aux astronautes de l'oxygène et de l'eau pour leurs missions au-delà de la Lune vers des destinations plus éloignées, telles que Mars. L'ESA avait déjà confié en 2014 la réalisation du premier module de la capsule américaine Orion. Le deuxième vol test d'Orion, et le premier vol avec la fusée Space Launch System de la NASA, sera effectué lors de la mission - sans équipage - "Exploration Mission 1", prévue en 2018. La première mission avec équipage, baptisée "Exploration Mission 2", est quant à elle prévue pour 2021.