Le ministre se base sur les résultats de "l'enquête sur les forces de travail" dans le secteur de "la fabrication et l'assemblage de véhicules motorisés, remorques et semi-remorques (NACE 29)."

Le nombre total d'ouvriers métallurgistes et d'ingénieurs mécaniciens a chuté de 8.578 à 5.839 pendant cette période. Le nombre total de travailleurs dans les chaînes d'assemblage est passé de 12.418 à 10.405 et le nombre de techniciens scientifiques et techniques est passé de 6.845 à 5.582. Kris Peeters précise qu'il ne s'agit pas de chiffres absolus mais bien d'extrapolations sur base d'un échantillon.