Si ces estimations sont exactes, elles se traduiraient par une augmentation du taux d'emploi de 0,79% et du PIB de 1,04%.

Agoria souligne que 20.000 de ces emplois et 1,8 milliard d'euros de la valeur ajoutée proviendraient du secteur technologique. "Cela signifierait une croissance supplémentaire de 6,4% dans notre industrie", se réjouit la fédération.

"L'économie circulaire bénéficie désormais de l'attention de décideurs politiques du monde entier, mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour éliminer les obstacles légaux et donner les bonnes impulsions", indique Marc Lambotte, CEO d'Agoria. "Des entreprises technologiques belges sont en train de déployer des stratégies circulaires. Il doit être tenu compte de leurs expériences lors de la définition d'une politique en matière d'économie circulaire."

Si ces estimations sont exactes, elles se traduiraient par une augmentation du taux d'emploi de 0,79% et du PIB de 1,04%.Agoria souligne que 20.000 de ces emplois et 1,8 milliard d'euros de la valeur ajoutée proviendraient du secteur technologique. "Cela signifierait une croissance supplémentaire de 6,4% dans notre industrie", se réjouit la fédération. "L'économie circulaire bénéficie désormais de l'attention de décideurs politiques du monde entier, mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour éliminer les obstacles légaux et donner les bonnes impulsions", indique Marc Lambotte, CEO d'Agoria. "Des entreprises technologiques belges sont en train de déployer des stratégies circulaires. Il doit être tenu compte de leurs expériences lors de la définition d'une politique en matière d'économie circulaire."