Jacques-Antoine Granjon fait partie des entrepreneurs français les plus en vue. En lançant, voici 12 ans, vente-privee.com - la première société de déstockage en ligne - , il a réinventé la vente à distance et lui a donné un nouvel élan. Il incarne aujourd'hui l'une des plus belles réussites du Net.

Dans l'interview qu'il a donnée à Trends-Tendances, il nous a livré sa visionsur l'e-commerce de demain. "Des enseignes qui font du commerce normal à des prix normaux devront à l'avenir avoir un canal supplémentaire sur le Net, prédit-il. A l'inverse, les derniers pure players doivent réfléchir à une implantation dans le monde physique pour ne pas risquer l'oubli que le monde virtuel peut générer. Le mouvement est en marche. L'e-commerce appartient désormais aux marques et aux distributeurs. Le temps où l'on ouvrait un site pour vendre n'importe quoi est révolu.".

A propos de ses activités en Belgique (le site est accessible aux Belges depuis la fin 2010), il explique que celles-ci se développent lentement mais sûrement (vente-privee.com compte quelque 250.000 membres, loin derrière le leader Snapstore/Caméléonqui en affiche plus d'1,5 million) et que le site sera traduit en néerlandais pour la fin du 1er trimestre 2014.

Lire l'intégralité de l'interview dans le magazine Trends-Tendances qui sort ce jeudi 17 octobre.

Sandrine Vandendooren

Jacques-Antoine Granjon fait partie des entrepreneurs français les plus en vue. En lançant, voici 12 ans, vente-privee.com - la première société de déstockage en ligne - , il a réinventé la vente à distance et lui a donné un nouvel élan. Il incarne aujourd'hui l'une des plus belles réussites du Net. Dans l'interview qu'il a donnée à Trends-Tendances, il nous a livré sa visionsur l'e-commerce de demain. "Des enseignes qui font du commerce normal à des prix normaux devront à l'avenir avoir un canal supplémentaire sur le Net, prédit-il. A l'inverse, les derniers pure players doivent réfléchir à une implantation dans le monde physique pour ne pas risquer l'oubli que le monde virtuel peut générer. Le mouvement est en marche. L'e-commerce appartient désormais aux marques et aux distributeurs. Le temps où l'on ouvrait un site pour vendre n'importe quoi est révolu.".A propos de ses activités en Belgique (le site est accessible aux Belges depuis la fin 2010), il explique que celles-ci se développent lentement mais sûrement (vente-privee.com compte quelque 250.000 membres, loin derrière le leader Snapstore/Caméléonqui en affiche plus d'1,5 million) et que le site sera traduit en néerlandais pour la fin du 1er trimestre 2014. Lire l'intégralité de l'interview dans le magazine Trends-Tendances qui sort ce jeudi 17 octobre. Sandrine Vandendooren