De hauts plafonds. Cela fait le charme des maisons de maître bruxelloises, mais cela s'avère peut pratique pour changer une ampoule. A moins de déplacer un meuble et de jouer les équilibristes en empilant deux chaises ? Oublions. Dans les magasins de bricolage, une bonne escabelle vaut entre 50 et 100 euros. Un certain budget pour une utilisation ponctuelle. Dès lors, pourquoi ne pas l'emprunter ou la louer à quelqu'un ? Plusieurs applications, comme le site de partage Peerby, le permettent déjà....

De hauts plafonds. Cela fait le charme des maisons de maître bruxelloises, mais cela s'avère peut pratique pour changer une ampoule. A moins de déplacer un meuble et de jouer les équilibristes en empilant deux chaises ? Oublions. Dans les magasins de bricolage, une bonne escabelle vaut entre 50 et 100 euros. Un certain budget pour une utilisation ponctuelle. Dès lors, pourquoi ne pas l'emprunter ou la louer à quelqu'un ? Plusieurs applications, comme le site de partage Peerby, le permettent déjà. Il s'agit cependant de sites collaboratifs où des voisins partagent leurs propres objets, en général gratuitement, suivant les demandes des autres utilisateurs. Non sans risque. Lancé officiellement en mars, après plus d'une année de développement, le site internet Usitoo propose un catalogue d'objets que l'on peut emprunter pour quelques euros. Une fois inscrit, il est possible de louer, par exemple, un barbecue électrique durant trois jours pour quatre " usi-points ". C'est la monnaie d'échange de la plateforme. Comptez 50 euros pour 35 usi-points si vous optez pour la formule prépayée ou 9 " usi-points " par mois en échange d'un abonnement mensuel de 9 euros. Revenons à notre exemple initial. Pour remplacer cette ampoule, l'échelle XL disponible dans le catalogue Usitoo semble trop grande et peu pratique. Il y a bien un escabeau de trois mètres, mais il ne sera que " prochainement " disponible... Peut-être sera-t-il acheté à un des usagers de la bibliothèque en échange de crédits à utiliser sur la plateforme. Car la plateforme rachète effectivement des objets à ses membres. " Par exemple, vous possédez une tondeuse, explique Frédéric Chomé, cofondateur d'Usitoo. Or, il nous en manque une dans notre catalogue. Nous allons donc vous la racheter à 60 % de sa valeur neuve. " La coopérative est ainsi propriétaire de 250 types d'objets différents. Il est possible de retirer puis de déposer ces objets dans une vingtaine d'" usi-relais " situés dans des magasins, des entreprises, voire chez d'autres membres de la plateforme, à Bruxelles et dans le Brabant wallon. Certains objets, comme cette échelle XL, sont cependant trop encombrants pour être retirés en usi-relais. Il faut dès lors aller les chercher au dépôt principal, à Anderlecht, ou se les faire livrer gratuitement - pour l'instant - à domicile.