La société détenant de nombreux complexes cinématographiques en Europe accuse le coup après l'annonce des studios américains Warner. Ceux-ci ont décidé jeudi que tous leurs films prévus en 2021 aux Etats-Unis, dont les très attendus "Matrix 4" et "Dune", seraient diffusés sur leur plateforme de vidéo à la demande HBO Max parallèlement à leur sortie en cinéma.

La Warner justifie sa démarche en raison de la crise du coronavirus. Les cinémas, eux, risquent de passer à côté d'importantes recettes puisqu'en règle générale, les films sont diffusés dans les salles obscures avant qu'ils ne soient retransmis sur un autre support quelques semaines ou quelques mois après.

L'action du groupe belge Kinepolis était en tout cas à la peine, vendredi matin, chutant de près de 10% vers 10h30, à 35,40 euros. Le cours de jeudi était encore de 39,10 euros.

La société détenant de nombreux complexes cinématographiques en Europe accuse le coup après l'annonce des studios américains Warner. Ceux-ci ont décidé jeudi que tous leurs films prévus en 2021 aux Etats-Unis, dont les très attendus "Matrix 4" et "Dune", seraient diffusés sur leur plateforme de vidéo à la demande HBO Max parallèlement à leur sortie en cinéma.La Warner justifie sa démarche en raison de la crise du coronavirus. Les cinémas, eux, risquent de passer à côté d'importantes recettes puisqu'en règle générale, les films sont diffusés dans les salles obscures avant qu'ils ne soient retransmis sur un autre support quelques semaines ou quelques mois après. L'action du groupe belge Kinepolis était en tout cas à la peine, vendredi matin, chutant de près de 10% vers 10h30, à 35,40 euros. Le cours de jeudi était encore de 39,10 euros.