L'incidence des activités legacy (CDO, désinvestissements) et la valorisation du risque de crédit propre mises à part, le bénéfice net adapté s'inscrit à 359 millions d'euros, par rapport à 279 millions d'euros au trimestre précédent et 501 millions d'euros au trimestre correspondant de 2012.

"Le résultat du groupe se caractérise par une marge d'intérêts nette plus ample, ayant un impact positif sur les revenus d'intérêts, par des revenus importants de frais et de commissions, par de solides gains sur instruments financiers et avoirs disponibles à la vente, et nous enregistrons un ratio combiné et ratio charges/revenus excellents", commente le CEO du groupe, Johan Thijs.

La banque dispose par ailleurs d'un capital de 15 milliards d'euros et de neuf millions de clients.

L'incidence des activités legacy (CDO, désinvestissements) et la valorisation du risque de crédit propre mises à part, le bénéfice net adapté s'inscrit à 359 millions d'euros, par rapport à 279 millions d'euros au trimestre précédent et 501 millions d'euros au trimestre correspondant de 2012. "Le résultat du groupe se caractérise par une marge d'intérêts nette plus ample, ayant un impact positif sur les revenus d'intérêts, par des revenus importants de frais et de commissions, par de solides gains sur instruments financiers et avoirs disponibles à la vente, et nous enregistrons un ratio combiné et ratio charges/revenus excellents", commente le CEO du groupe, Johan Thijs.La banque dispose par ailleurs d'un capital de 15 milliards d'euros et de neuf millions de clients.