LIRE AUSSI: EXCLU - Jesper Brodin (Ikea): "Il y a de bonnes chances que nous essayions quelque chose dans le centre de Bruxelles"
...

TRENDS-TENDANCES. Quels sont vos objectifs pour la vente en ligne des produits Ikea ?JUVENCIO MAEZTU. Dix pour cent de notre chiffre d'affaires proviennent des ventes en ligne, soit une croissance de plus de 40% l'an dernier. En même temps, je ne me préoccupe pas de ce pourcentage. Si le client veut que cela soit 20%, c'est parfait. S'il veut que cela soit 15%, c'est parfait aussi. Nous n'avons aucun objectif en termes de ventes en ligne. Bien sûr, nous avons un cap, et nous savons que cela va grimper plus haut que 10%, mais nous ne savons pas jusqu'où. Ce qui est certain, c'est que je ne veux pas que mes enfants, dans 20 ans, considèrent Ikea comme une entreprise en ligne.Quel est le montant de vos investissements dans vos magasins et centres de distribution ?L'année dernière, nous avons investi presque 3 milliards d'euros. Cette année, nous investirons un petit peu plus. Nous avons construit 21 nouveaux centres de distribution et nous ouvrons encore des grands magasins en Inde, en Chine, etc. Enfin, nous investissons aussi dans des magasins plus petits dans les centres-villes.Les bénéfices d'Ingka Group ont chuté de 40 % durant l'année fiscale clôturée fin août 2018, passant de 2,47 à 1,47 milliard d'euros. Pourquoi ?Cela fait partie de nos plans. Nous avons décidé, en tant qu'entreprise, d'investir et de prendre en charge les coûts de notre transformation. Nous ne voulons absolument pas faire payer celle-ci à nos clients. Nous continuerons de proposer des articles à des prix abordables. Pour les trois prochaines années, nous avons donc décidé de diminuer nos bénéfices. En tant que CFO, j'en suis très fier. Nous espérons retrouver notre niveau précédent dans quatre ans.