Le groupe américain a fait cette annonce à l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, affectés par des charges d'un montant total de 860 millions de dollars liées à sa restructuration en Europe et à la sanction française.

Le groupe américain a fait cette annonce à l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, affectés par des charges d'un montant total de 860 millions de dollars liées à sa restructuration en Europe et à la sanction française.