" Ce sera le cinquième cyclotron de ce genre installé au monde, commente Bruno Scutnaire, président de la division RadioPharma Solutions d'IBA. Les protons accélérés par le Cyclone 70 seront utilisés pour produire des ions lourds qui seront ensuite accélérés dans le but d'étudier de nouveaux isotopes rares. " Ce cyclotron sera l'un des équipements phares d'un centre de recherche scientifique, qui ambitionne de produire et étudier de nouveaux isotopes rares. A terme, cela peut déboucher sur de nouvelles recherches appliquées dans les matériaux et les sciences biomédicales.

Cette bonne nouvelle s'ajoute au contrat en protonthérapie passé début juillet avec l'université de Kansas Health System, en vue d'y installer une unité Proteus One, la solution compacte de protonthérapie d'IBA. L'accord porte également sur l'exploitation et la maintenance à long terme du centre de protonthérapie, ainsi que sur la possibilité d'implanter une seconde solution Proteus One. IBA ne donne pas le montant de ce contrat mais précise que le prix habituel d'une solution Proteus One avec un contrat de services varie entre 35 et 40 millions d'euros. " IBA commencera à reconnaître les revenus liés à ce contrat au cours de l'année financière 2019 ", ajoute l'entreprise. Les travaux de construction débuteront avant la fin de l'année.

Leader mondial en protonthérapie, la forme de radiothérapie la plus avancée à ce jour, IBA a été malmenée en Bourse ces deux dernières années. L'entreprise a toutefois réussi à maintenir le cap. En juin, elle a acté l'arrivée dans son capital de la SFPI (bras financier de l'Etat belge) et de la banque publique Belfius. La Wallonie, à travers la SRIW, est aussi un partenaire historique de l'entreprise.

13 à 16 millions de dollars

Ce que devrait rapporter à IBA l'installation d'un Cyclone 70 à Daejeon.