La direction et les syndicats de Jet Airways à Brussels Airport avaient entamé le mois dernier des discussions dans le cadre de la procédure de licenciement collectif, conséquence du départ de la compagnie indienne à la fin mars. Celle-ci emploie 33 travailleurs à Zaventem et quelque 300 autres personnes travaillent pour l'entreprise, notamment dans les services bagages et catering.

Jet Airways quitte Zaventem pour Schiphol pour des raisons de rentabilité. La compagnie avait installé, depuis 2007, son hub entre l'Amérique du Nord et l'Inde à Brussels Airport. Dans un premier temps, six vols quotidiens étaient assurés, vers et depuis Mumbai, Delhi, Chennai, New York, Newark et Toronto. En 2012, les liaisons vers New York et Chennai avaient été arrêtées. Le nombre de passagers de la compagnie à Zaventem était dès lors retombé de 750.000 à 650.000 par an.

Les vols au départ et à destination de Bruxelles sont maintenus jusqu'au 26 mars.

La direction et les syndicats de Jet Airways à Brussels Airport avaient entamé le mois dernier des discussions dans le cadre de la procédure de licenciement collectif, conséquence du départ de la compagnie indienne à la fin mars. Celle-ci emploie 33 travailleurs à Zaventem et quelque 300 autres personnes travaillent pour l'entreprise, notamment dans les services bagages et catering.Jet Airways quitte Zaventem pour Schiphol pour des raisons de rentabilité. La compagnie avait installé, depuis 2007, son hub entre l'Amérique du Nord et l'Inde à Brussels Airport. Dans un premier temps, six vols quotidiens étaient assurés, vers et depuis Mumbai, Delhi, Chennai, New York, Newark et Toronto. En 2012, les liaisons vers New York et Chennai avaient été arrêtées. Le nombre de passagers de la compagnie à Zaventem était dès lors retombé de 750.000 à 650.000 par an.Les vols au départ et à destination de Bruxelles sont maintenus jusqu'au 26 mars.