"Assuralia - la fédération du secteur, ndlr - nous envoie un bilan mensuel. Les derniers chiffres dont nous disposons ont été arrêtés à la fin du mois de décembre. À cette date, les montants des dommages estimés en risques simples atteignaient 2,052 milliards d'euros. Les indemnisations, elles, se montaient à 1,046 milliard", a détaillé Elio Di Rupo.

Pour rappel, une clause de rendez-vous a été prévue, impliquant une renégociation de la répartition des efforts budgétaires entre le secteur et les autorités, notamment si ces indemnisations venaient à dépasser 1,5 milliard d'euros. "Cette clause n'a pas encore été activée et nous n'avons pas eu de négociations avec les assureurs à ce sujet", a ajouté le ministre-président.

Ce dernier est par ailleurs revenu sur les demandes introduites au Fonds des calamités: 5.700 à ce jour, souvent incomplètes, a déploré Elio Di Rupo.

"Assuralia - la fédération du secteur, ndlr - nous envoie un bilan mensuel. Les derniers chiffres dont nous disposons ont été arrêtés à la fin du mois de décembre. À cette date, les montants des dommages estimés en risques simples atteignaient 2,052 milliards d'euros. Les indemnisations, elles, se montaient à 1,046 milliard", a détaillé Elio Di Rupo. Pour rappel, une clause de rendez-vous a été prévue, impliquant une renégociation de la répartition des efforts budgétaires entre le secteur et les autorités, notamment si ces indemnisations venaient à dépasser 1,5 milliard d'euros. "Cette clause n'a pas encore été activée et nous n'avons pas eu de négociations avec les assureurs à ce sujet", a ajouté le ministre-président. Ce dernier est par ailleurs revenu sur les demandes introduites au Fonds des calamités: 5.700 à ce jour, souvent incomplètes, a déploré Elio Di Rupo.