Une procédure de licenciement collectif a été annoncée mardi matin chez Ineos à Feluy à la suite du non-renouvellement, annoncé en février 2014, d'un contrat avec un client important de l'entreprise active dans le domaine de la chimie.

Depuis cette annonce, "la production d'Alkyls Aluminium, exclusivement destinée à ce client, a fortement diminué et l'utilisation de l'unité de production dédiée à ces Alkyls Aluminium est par conséquent remise en question", a indiqué mardi la direction d'Ineos dans un communiqué.

"Les principales raisons évoquées par le client sont notamment le coût de l'éthylène et de l'énergie pour lesquels l'Europe n'est plus compétitive, ainsi que la petite taille de l'unité à Feluy qui engendre des coûts fixes par tonne trop élevés. Il revient effectivement moins cher au client de faire fabriquer les Alkyls Aluminium dans son unité de production aux Etats-Unis et de le livrer en Europe, plutôt que de le faire produire à Feluy."

La direction d'Ineos Feluy a par ailleurs indiqué qu'elle ne dispose pas de la propriété intellectuelle de ces Alkyls Aluminium et qu'elle ne peut donc pas démarcher de nouveaux clients pour relancer une production.

Selon la direction de l'entreprise, ni les mesures de réduction des coûts de production, ni les investissements n'ont été suffisants pour contrer la perte de son client.

La fermeture de l'unité consacrée à la production d'Alkyls est donc envisagée. La direction de l'entreprise a donc annoncé mardi son intention de procéder à un licenciement collectif.

Une procédure de licenciement collectif a été annoncée mardi matin chez Ineos à Feluy à la suite du non-renouvellement, annoncé en février 2014, d'un contrat avec un client important de l'entreprise active dans le domaine de la chimie.Depuis cette annonce, "la production d'Alkyls Aluminium, exclusivement destinée à ce client, a fortement diminué et l'utilisation de l'unité de production dédiée à ces Alkyls Aluminium est par conséquent remise en question", a indiqué mardi la direction d'Ineos dans un communiqué."Les principales raisons évoquées par le client sont notamment le coût de l'éthylène et de l'énergie pour lesquels l'Europe n'est plus compétitive, ainsi que la petite taille de l'unité à Feluy qui engendre des coûts fixes par tonne trop élevés. Il revient effectivement moins cher au client de faire fabriquer les Alkyls Aluminium dans son unité de production aux Etats-Unis et de le livrer en Europe, plutôt que de le faire produire à Feluy."La direction d'Ineos Feluy a par ailleurs indiqué qu'elle ne dispose pas de la propriété intellectuelle de ces Alkyls Aluminium et qu'elle ne peut donc pas démarcher de nouveaux clients pour relancer une production.Selon la direction de l'entreprise, ni les mesures de réduction des coûts de production, ni les investissements n'ont été suffisants pour contrer la perte de son client.La fermeture de l'unité consacrée à la production d'Alkyls est donc envisagée. La direction de l'entreprise a donc annoncé mardi son intention de procéder à un licenciement collectif.