Le nouveau PDG du géant américain du ketchup Heinz, Bernardo Hees, a gagné 9,2 millions de dollars (6,6 millions d'euros) pour sa première année à la tête de l'entreprise, indique l'agence Bloomberg, sur base d'un communiqué de l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC).

Depuis son arrivée chez Heinz, 3.400 emplois ont été supprimés. Le géant du ketchup a notamment annoncé fin février la fermeture de la succursale de Turnhout et son déménagement au Royaume-Uni.

Petit salaire

Bernardo Hees ne gagne pas autant que son prédécesseur William Johnson, qui était PDG depuis 1998. D'après Bloomberg, William Johnson a empoché quelque 110,5 millions de dollars (80 millions d'euros) pour ses huit derniers mois à la tête de Heinz.

Le nouveau PDG du géant américain du ketchup Heinz, Bernardo Hees, a gagné 9,2 millions de dollars (6,6 millions d'euros) pour sa première année à la tête de l'entreprise, indique l'agence Bloomberg, sur base d'un communiqué de l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers (SEC). Depuis son arrivée chez Heinz, 3.400 emplois ont été supprimés. Le géant du ketchup a notamment annoncé fin février la fermeture de la succursale de Turnhout et son déménagement au Royaume-Uni. Petit salaire Bernardo Hees ne gagne pas autant que son prédécesseur William Johnson, qui était PDG depuis 1998. D'après Bloomberg, William Johnson a empoché quelque 110,5 millions de dollars (80 millions d'euros) pour ses huit derniers mois à la tête de Heinz.