L'entreprise elle-même n'a pas encore communiqué le nombre d'emplois qu'elle allait supprimer mais plusieurs sources ont indiqué à l'agence Bloomberg que des milliers de postes étaient concernés, principalement en Amérique du Nord. Le quotidien Wall Street Journal évoque lui aussi plusieurs milliers de pertes.

Le groupe International Business Machines s'apprêterait à congédier du personnel dans cinq États américains au moins: Pennsylvanie, Californie, Missouri, New York et Caroline du Nord. IBM couvrirait encore pendant un an les frais médicaux de ces effectifs remerciés.

IBM connaît une baisse de son chiffre d'affaires continue ces dernières années et l'entreprise va devoir encore freiner ses investissements en raison de la crise du coronavirus. Cette crise pousse en outre la société américaine à réduire un peu plus ses coûts.

Fin 2019, IBM comptait 353.000 employés.

L'entreprise elle-même n'a pas encore communiqué le nombre d'emplois qu'elle allait supprimer mais plusieurs sources ont indiqué à l'agence Bloomberg que des milliers de postes étaient concernés, principalement en Amérique du Nord. Le quotidien Wall Street Journal évoque lui aussi plusieurs milliers de pertes.Le groupe International Business Machines s'apprêterait à congédier du personnel dans cinq États américains au moins: Pennsylvanie, Californie, Missouri, New York et Caroline du Nord. IBM couvrirait encore pendant un an les frais médicaux de ces effectifs remerciés. IBM connaît une baisse de son chiffre d'affaires continue ces dernières années et l'entreprise va devoir encore freiner ses investissements en raison de la crise du coronavirus. Cette crise pousse en outre la société américaine à réduire un peu plus ses coûts. Fin 2019, IBM comptait 353.000 employés.