Mais un nouvel exemple pourra, désormais, également être cité : I-care, la firme de Fabrice Brion spécialisée dans la maintenance prédictive en milieu industriel. A la faveur d'une récente levée de fonds de 10 millions d'euros, 180 membres du personnel d'I-care (sur 550) se sont joints aux 75 employés déjà actionnaires de l'entreprise. En moyenne, chacun des nouveaux investisseurs aurait injecté pas moins de 35.000 euros dans la société montoise. Une opération qui permet à une partie du personnel de monter à bord avant d'autres gros mouvements financiers.

Selon nos confrères de L'Echo, I-care pourrait annoncer une prochaine levée de fonds à 100 millions puis... une introduction en Bourse. C'est que la firme de maintenance prédictive voit grand : si elle emploie aujourd'hui un demi-millier de personnes réparties à travers le monde, c'est en ayant combiné croissance organique et une série d'acquisitions, tant en Belgique qu'aux Pays-Bas ou aux Etats-Unis. Il faut dire que l'ambition de Fabrice Brion consiste à multiplier par cinq la taille de son entreprise d'ici cinq ans !

Mais un nouvel exemple pourra, désormais, également être cité : I-care, la firme de Fabrice Brion spécialisée dans la maintenance prédictive en milieu industriel. A la faveur d'une récente levée de fonds de 10 millions d'euros, 180 membres du personnel d'I-care (sur 550) se sont joints aux 75 employés déjà actionnaires de l'entreprise. En moyenne, chacun des nouveaux investisseurs aurait injecté pas moins de 35.000 euros dans la société montoise. Une opération qui permet à une partie du personnel de monter à bord avant d'autres gros mouvements financiers. Selon nos confrères de L'Echo, I-care pourrait annoncer une prochaine levée de fonds à 100 millions puis... une introduction en Bourse. C'est que la firme de maintenance prédictive voit grand : si elle emploie aujourd'hui un demi-millier de personnes réparties à travers le monde, c'est en ayant combiné croissance organique et une série d'acquisitions, tant en Belgique qu'aux Pays-Bas ou aux Etats-Unis. Il faut dire que l'ambition de Fabrice Brion consiste à multiplier par cinq la taille de son entreprise d'ici cinq ans !