Le n°3 mondial du secteur (derrière AB InBev et SAB Miller) détenait jusqu'ici 42 % du groupe et s'entendait bien avec son partenaire local, Fraser&Neave, qui possédait 40 %. Or, un de ses concurrents asiatiques, ThaiBev, vient d'entrer dans F&N à hauteur de 22 %. Se sentant menacé, Heineken a donc réagi en lançant le 20 juillet une offre à 6 milliards de dollars pour s'emparer de l'ensemble du capital d'APB. Le jeu se complique encore quand on sait qu'un troisième brasseur asiatique, le japonais Kirin Holdings, possède lui aussi 15 % de F&N...

Trends Tendances

Le n°3 mondial du secteur (derrière AB InBev et SAB Miller) détenait jusqu'ici 42 % du groupe et s'entendait bien avec son partenaire local, Fraser&Neave, qui possédait 40 %. Or, un de ses concurrents asiatiques, ThaiBev, vient d'entrer dans F&N à hauteur de 22 %. Se sentant menacé, Heineken a donc réagi en lançant le 20 juillet une offre à 6 milliards de dollars pour s'emparer de l'ensemble du capital d'APB. Le jeu se complique encore quand on sait qu'un troisième brasseur asiatique, le japonais Kirin Holdings, possède lui aussi 15 % de F&N... Trends Tendances