L'entreprise prévoit désormais d'écouler cette année pour 36 milliards de dollars du sérum qu'il développe en partenariat avec la biotech allemande BioNTech, contre 33,5 milliards de dollars dans ses prévisions précédentes.

"Plus de 75% de la hausse des recettes liées au Comirnaty au troisième trimestre 2021 vient de pays en dehors des Etats-Unis", a déclaré Albert Bourla, le PDG de Pfizer, cité dans le communiqué des résultats trimestriels du groupe. "Nous sommes en bonne voie pour parvenir à notre objectif de livrer au moins 2 milliards de doses à des pays à revenus faibles et intermédiaires d'ici à fin 2022", a-t-il ajouté, précisant que la moitié de ces doses serait vendue au gouvernement américain à prix coûtant afin que ce dernier les distribue dans les pays les plus pauvres de la planète.

Sur l'ensemble de l'année, Pfizer envisage la livraison de 2,3 milliards de vaccins dans le monde.

Le bénéfice net de la société s'établit à 8,15 milliards de dollars, soit 1,42 dollar par action, contre 1,47 milliard (ou 0,26 dollar par action) au troisième trimestre de l'année dernière.

Hors éléments exceptionnels, Pfizer a rapporté un bénéfice ajusté de 7,69 milliards de dollars ou 1,34 dollar par action pour cette période. Le chiffre d'affaires de la société a augmenté de 134,3% à 24,09 milliards de dollars, contre 10,28 milliards de dollars l'année dernière.

De juillet à septembre, Pfizer a réalisé un chiffre d'affaires de 24,1 milliards de dollars, d'avantage que les 22,7 milliards des dollars attendus par Wall Street. A lui seul, le vaccin a rapporté près de 13 milliards de dollars.

L'entreprise prévoit désormais d'écouler cette année pour 36 milliards de dollars du sérum qu'il développe en partenariat avec la biotech allemande BioNTech, contre 33,5 milliards de dollars dans ses prévisions précédentes. "Plus de 75% de la hausse des recettes liées au Comirnaty au troisième trimestre 2021 vient de pays en dehors des Etats-Unis", a déclaré Albert Bourla, le PDG de Pfizer, cité dans le communiqué des résultats trimestriels du groupe. "Nous sommes en bonne voie pour parvenir à notre objectif de livrer au moins 2 milliards de doses à des pays à revenus faibles et intermédiaires d'ici à fin 2022", a-t-il ajouté, précisant que la moitié de ces doses serait vendue au gouvernement américain à prix coûtant afin que ce dernier les distribue dans les pays les plus pauvres de la planète. Sur l'ensemble de l'année, Pfizer envisage la livraison de 2,3 milliards de vaccins dans le monde. Le bénéfice net de la société s'établit à 8,15 milliards de dollars, soit 1,42 dollar par action, contre 1,47 milliard (ou 0,26 dollar par action) au troisième trimestre de l'année dernière. Hors éléments exceptionnels, Pfizer a rapporté un bénéfice ajusté de 7,69 milliards de dollars ou 1,34 dollar par action pour cette période. Le chiffre d'affaires de la société a augmenté de 134,3% à 24,09 milliards de dollars, contre 10,28 milliards de dollars l'année dernière. De juillet à septembre, Pfizer a réalisé un chiffre d'affaires de 24,1 milliards de dollars, d'avantage que les 22,7 milliards des dollars attendus par Wall Street. A lui seul, le vaccin a rapporté près de 13 milliards de dollars.