Le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a abaissé mercredi sa prévision de bénéfice par action pour 2014, attendu désormais stable, après un premier semestre marqué par des difficultés sur le marché américain.

GSK a expliqué dans un communiqué qu'il s'attendait désormais à un bénéfice par action ajusté "peu ou prou similaire" à celui de 2013, à taux de changes constants et à périmètre comparable, alors qu'il tablait jusque-là sur une croissance de 4% à 8%. Au deuxième trimestre (avril-juin), son bénéfice net a fondu de 37% à 654 millions de livres (824 millions d'euros).

Le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) a abaissé mercredi sa prévision de bénéfice par action pour 2014, attendu désormais stable, après un premier semestre marqué par des difficultés sur le marché américain. GSK a expliqué dans un communiqué qu'il s'attendait désormais à un bénéfice par action ajusté "peu ou prou similaire" à celui de 2013, à taux de changes constants et à périmètre comparable, alors qu'il tablait jusque-là sur une croissance de 4% à 8%. Au deuxième trimestre (avril-juin), son bénéfice net a fondu de 37% à 654 millions de livres (824 millions d'euros).