L'objectif est d'arriver à un accord pour la fin janvier. D'ici là, la paix sociale est assurée, ont annoncé vendredi Lufthansa et le syndicat professionnel Cockpit.

Le nom du médiateur n'est pas connu "pour garantir une médiation ininterrompue et efficace", selon Lufthansa.

Fin novembre, les pilotes ont débrayé pour la 14e fois depuis le conflit entamé en avril 2014. Au cours de la dernière grève, qui a duré six jours, 4.450 vols ont dû être annulés et 525.000 passagers ont été impactés. Selon Lufthansa, ce nouvel épisode de grève aurait coûté 100 millions d'euros à la compagnie.

L'objectif est d'arriver à un accord pour la fin janvier. D'ici là, la paix sociale est assurée, ont annoncé vendredi Lufthansa et le syndicat professionnel Cockpit. Le nom du médiateur n'est pas connu "pour garantir une médiation ininterrompue et efficace", selon Lufthansa. Fin novembre, les pilotes ont débrayé pour la 14e fois depuis le conflit entamé en avril 2014. Au cours de la dernière grève, qui a duré six jours, 4.450 vols ont dû être annulés et 525.000 passagers ont été impactés. Selon Lufthansa, ce nouvel épisode de grève aurait coûté 100 millions d'euros à la compagnie.