Les travailleurs concernés se verront proposer de signer un contrat chez Ryanair-même entre le 1er avril et le 1er mai. L'agence intérimaire Crewlink travaillait avec d'encore moins bons contrats que ceux de Ryanair, rappelle le syndicat chrétien. Une partie du personnel basé à Bruxelles s'était ainsi vu imposer un contrat zéro heure. Cela signifie que ces personnes ne disposaient pas d'un nombre minimum d'heures prestées garanties et n'avaient donc aucune sécurité financière minimale. "Des contrats illégaux en Belgique", souligne la CNE.

Depuis le 31 janvier dernier, les pilotes et le personnel de cabine directement employés par l'entreprise bénéficiaient déjà de l'application du droit belge. Grâce à cet accord, ce sera l'ensemble du personnel belge de Ryanair qui tombera sous cette législation dès le 1er avril. Les négociations avec la compagnie vont à présent aborder les conditions salariales et de travail.

La CNE espère pouvoir conclure une convention collective de travail sur ces points durant le mois prochain, avant de la présenter à sa base en avril. Cette dernière agence cessera ses activités en Belgique. Une première en Europe, se félicite la CNE.

Les travailleurs concernés se verront proposer de signer un contrat chez Ryanair-même entre le 1er avril et le 1er mai. L'agence intérimaire Crewlink travaillait avec d'encore moins bons contrats que ceux de Ryanair, rappelle le syndicat chrétien. Une partie du personnel basé à Bruxelles s'était ainsi vu imposer un contrat zéro heure. Cela signifie que ces personnes ne disposaient pas d'un nombre minimum d'heures prestées garanties et n'avaient donc aucune sécurité financière minimale. "Des contrats illégaux en Belgique", souligne la CNE. Depuis le 31 janvier dernier, les pilotes et le personnel de cabine directement employés par l'entreprise bénéficiaient déjà de l'application du droit belge. Grâce à cet accord, ce sera l'ensemble du personnel belge de Ryanair qui tombera sous cette législation dès le 1er avril. Les négociations avec la compagnie vont à présent aborder les conditions salariales et de travail. La CNE espère pouvoir conclure une convention collective de travail sur ces points durant le mois prochain, avant de la présenter à sa base en avril. Cette dernière agence cessera ses activités en Belgique. Une première en Europe, se félicite la CNE.