Jacob Gloser, un Tchèque qui s'est installé à Bruxelles pour des raisons professionnelles, a constaté combien il était difficile de mettre sur pied une partie de tennis. Il a donc développé une application pour smartphone qui recherche des joueurs de même niveau ainsi qu'un terrain disponible au moment où l'on souhaite jouer.
...

Jacob Gloser, un Tchèque qui s'est installé à Bruxelles pour des raisons professionnelles, a constaté combien il était difficile de mettre sur pied une partie de tennis. Il a donc développé une application pour smartphone qui recherche des joueurs de même niveau ainsi qu'un terrain disponible au moment où l'on souhaite jouer. " Traditionnellement, les joueurs de tennis étaient liés à un club, explique-t-il. Mais nous avons tous des vies bien remplies et il nous faut donc des solutions flexibles. De nombreux sports, dont le tennis, ne s'y sont pas encore adaptés, avec la conséquence que le nombre de pratiquants en Belgique a reculé de 3,5 % en trois ans. Et cette tendance se confirme dans toute l'Europe. " GoTennis entend mettre le sport à l'heure du numérique. L'initiative a reçu l'appui de l'accélérateur Start it @KBC et de la marque d'équipement de sport Head. Le lancement officiel de l'appli a eu lieu à Bruxelles en novembre. La Fédération internationale de tennis (FIT) s'est proposée comme partenaire peu de temps après. Aujourd'hui, la communauté compte déjà plus de 3.000 joueurs de tennis à Bruxelles. " Ils peuvent s'organiser entre eux en quelques clics, explique Jacob Gloser. Il n'y a pas de frais d'abonnement puisque c'est une formule de payement à l'unité : on ne paie que quand on joue. Nous utilisons les structures existantes grâce à des partenariats avec les clubs de tennis, mais nous transformons aussi des espaces publics en terrains de jeu. " C'est dans son pays natal, avec l'aide et le soutien financier de quelques amis, que Jacob Gloser a créé la petite entreprise à l'origine de GoTennis. Il songe aujourd'hui à déplacer le siège social en Belgique. D'ici 2020, il souhaite étendre la communauté de joueurs à 22 villes dans plusieurs pays d'Europe. Pour cette expansion et le développement de l'appli, il cherche à lever 300.000 euros de capital extérieur. De quoi lui permettre d'affiner la technologie pour offrir à terme davantage de services innovants.