L'accès de Huawei se limiterait désormais à la version simplifiée de son système, Android Open Source Project (AOSP). L'impact sur les utilisateurs de smartphones de la marque chinoise n'est pas encore déterminé, mais est potentiellement important.

Les appareils déjà sortis pourraient ne pas avoir accès aux futures mises à jour d'Android. Quant aux prochains téléphones intelligents du constructeur, ils ne pourraient plus proposer le Play Store et des applications importantes de Google comme Gmail, Google Maps, YouTube...

Cela serait un sacré coup dur pour Huawei.

Les Etats-Unis craignent que les autorités chinoises ne fassent usage des réseaux de Huawei pour des activités d'espionnage. La société a réfuté ces accusations et répète que tous ses appareils sont sûrs.

En pleines tensions commerciales avec Pékin, le ministère américain du Commerce a placé mercredi Huawei sur une liste d'entreprises suspectes auprès desquelles les groupes américains ne peuvent fournir d'équipements qu'après avoir obtenu un feu vert des autorités.

L'accès de Huawei se limiterait désormais à la version simplifiée de son système, Android Open Source Project (AOSP). L'impact sur les utilisateurs de smartphones de la marque chinoise n'est pas encore déterminé, mais est potentiellement important. Les appareils déjà sortis pourraient ne pas avoir accès aux futures mises à jour d'Android. Quant aux prochains téléphones intelligents du constructeur, ils ne pourraient plus proposer le Play Store et des applications importantes de Google comme Gmail, Google Maps, YouTube... Cela serait un sacré coup dur pour Huawei. Les Etats-Unis craignent que les autorités chinoises ne fassent usage des réseaux de Huawei pour des activités d'espionnage. La société a réfuté ces accusations et répète que tous ses appareils sont sûrs. En pleines tensions commerciales avec Pékin, le ministère américain du Commerce a placé mercredi Huawei sur une liste d'entreprises suspectes auprès desquelles les groupes américains ne peuvent fournir d'équipements qu'après avoir obtenu un feu vert des autorités.