Selon les termes de l'accord, dévoilé dans un communiqué, GE va apporter ses activités dans le secteur à Baker Hughes et verser aux actionnaires de ce dernier un dividende exceptionnel de 7,4 milliards de dollars. Au terme de ces opérations, GE détiendra, avec 62,5% du capital, le contrôle de la nouvelle entreprise.