Le personnel attendait vendredi matin la direction aux grilles de l'entreprise. Il souhaitait obtenir des réponses sur la productivité de la société mais surtout sur la présence de l'huissier qui devait permettre à la direction de pénétrer dans l'entreprise.

Le personnel n'a pas obtenu de réponses satisfaisantes à ces questions et a décidé de débrayer au terme de cette assemblée, a expliqué le front commun syndical.

Le travail reprendra mercredi.