Festival de Cannes : dans les coulisses de l'hôtel Majestic (en images)

Festival de Cannes : dans les coulisses de l'hôtel Majestic (en images)
© Majestic

Réserver un an à l'avance © Majestic

Le Majestic Barrière, c'est un peu l'hôtel où il faut être pendant le Festival de Cannes. Et ce n'est pas son taux d'occupation de 100% qui nous laissera penser le contraire. Cela fait déjà un an que les 349 chambres et suites du lieu ont été prises d'assaut. Grâce à un total de 4200 nuitées, le Majestic enregistre durant le Festival de Cannes pas moins de 15% de son chiffre d'affaires.

39 000 euros la nuit © Majestic

La plus belle suite de l'hôtel coûterait la modique somme de 39 000 euros par nuit. Mais attention, pour ce prix-là, rien n'est laissé au hasard. Situé au septième étage, le penthouse est un duplex de 650 mètres carrés. Sur son toit se trouve une terrasse de 150 mètres carrés, agrémentée d'une piscine. Et comme si cela ne suffisait pas, dans cette suite, les clients ont droit à un salon de coiffure, et une salle de fitness.

Des soirées pétillantes © Majestic

Côté boisson, le Majestic a prévu pas moins de 15 000 bouteilles de champagne, et 10 000 de vins de France. Et de grands crus, s'il vous plaît.

La fine gastronomie à grande échelle © Majestic

Dans les assiettes défileront 800 kilos de langouste, 50 kilos de caviar, 350 kilos de foie gras, 250 kilos de chocolat, 20 000 macarons. Au petit déjeuner, seront servis chaque jour 1400 croissants, et, pour se donner bonne conscience, 350 kilos de fruits. Si avec ça, les convives ne frôlent pas l'indigestion...

Doubler le nombre d'employés © Majestic

Les restaurants de l'hôtel serviront en tout 25 000 repas, allant du simple dîner aux chandelles à des réceptions accueillant un millier de personnes. Pour faire tourner cette grande machine, ce sont pas moins de 700 employés qui seront mobilisés. A titre de comparaison, ils ne sont que 300 durant les mois d'hiver...

Six terrains de football à nettoyer © iStock

Parmi les employés, il y aura les lingères, qui nettoieront environ 10 000 smokings et robes de soirée durant le festival. Côté drap, ces petites mains devront s'occuper de 30 000 mètres carrés. L'équivalent, raconte Belga, de six terrains de football.