Après avoir acquis d'autres marques aux Etats-Unis depuis 2017, Ferrero fait ainsi un bond de taille sur ce marché d'Amérique du Nord, avec des activités représentant 7,5% de son chiffre d'affaires annuel.

L'accord, qui doit être finalisé en juillet, porte sur plusieurs marques américaines de biscuits comme Kleeber, Famous Amos, Mother's, Murray ou encore Little Brownie Bakers. Ferrero rachètera aussi les activités de snack aux fruits comme Stretch Island et Fruity, ainsi que les cônes et tartes Keebler's.

Au total, ces activités ont généré un chiffre d'affaires d'environ 900 millions de dollars, selon les communiqués de Ferrero et de Kellogg. Cet accord représente "une excellente solution stratégique pour Ferrero parce qu'il permet de continuer à augmenter notre présence et notre offre de produits sur le marché américain", a déclaré Giovanni Ferrero, président exécutif du groupe, dans un communiqué.

Pour satisfaire les appétits américains, le groupe italien avait déjà acheté Tic Tac en 1969, avant d'avaler Fanny Mae, Ferrara Candy Company et les anciennes activités de confiserie de Nestlé ces dernières années. Dans le rayon biscuits, il a aussi racheté en 2016 les biscuits Delacre.

Fondé en 1946 autour de la pâte à tartiner Nutella, Ferrero a réalisé un chiffre d'affaires de 12 milliards de dollars (10,7 milliards d'euros) en 2018 et emploie plus de 30.000 personnes dans 55 pays dont la Belgique, relève le groupe familial dans son communiqué.